Jour 11 : Traversée de la Death Valley et soirée à Las Vegas

Aïe aïe aïe que c’est dur de se lever aussi tôt ! On se prend un café puis on va mettre de l’essence car c’est pas dans la Vallée de la Mort qu’il faut tomber en panne. A la pompe un gars bizarre est venu demander à Thomas quelque chose, j’ai pas vraiment compris ce qu’il a dit vu que j’étais surtout concentrée à surveiller la clope qu’il avait au bec alors qu’il était juste à côté de la pompe. J’étais franchement pas rassurée du tout ! Mais l’avantage quand on est étrangers c’est qu’on peut facilement faire croire qu’on comprend rien, du coup les gens lâchent parfois l’affaire et on est tranquille !

On s’approche tranquillement de la Vallée de la Mort pendant que le soleil commence à se lever. Ce parc est immense et c’est d’ailleurs l’un des plus grands parcs nationaux des Etats Unis. Il possède aussi quelques caractéristiques exceptionnelles comme par exemple sa grande différence d’altitude, le Mont Whitney atteignant 4400 mètres alors que le lac de Badwater se situe à environ 86 mètres en dessous du niveau de la mer ! Un des faits à prendre en compte aussi quand on visite ce parc, c’est ses températures pouvant atteindre jusqu’à 50 °C en été. De quoi se faire cuire un œuf sur le capot de la voiture !

On continue d’avancer jusqu’à ce qu’on tombe sur des dunes de sables. C’est vraiment incroyable !

Le sable est très fin et doux, on aimerait bien le fouler pieds nus mais il vaut mieux garder ses chaussures étant donné qu’il peut y avoir des serpents et des scorpions. C’est pas le moment de se faire piquer ! On peut même voir les traces laissées par les serpents sur le sable.

Une dernière photo des dunes :

Sur la route on est surpris par la multitude de couleurs que le paysage nous offre, phénomène dû à l’oxydation des métaux contenus dans la roche.

On arrive à Zabriskie Point, les dégradés de couleurs sont superbes.

On continue ensuite notre route jusqu’à Badwater. On se s’arrêtera pas à tous les points de vue, la chaleur commence à se faire sentir.

Les croûtes de sel du lac :

Il commence à faire vraiment très chaud et on regagne la voiture pour aller voir Artist Drive. A ce moment je me fais attaquer par des grosses guêpes qui m’empêchent même de monter dans la voiture ! Impossible de les éviter puisqu’elles me foncent dessus. Après quelques cris et beaucoup de sursauts, j’arrive à rentrer dans la voiture, ouf !

Thomas est allé voir tout seul Artist Drive, je ne voulais plus sortir de la voiture. Je dois avouer que les guêpes c’est ma phobie.

Artist Drive offre une sacrée palette de couleurs ! Du rose, du violet, du vert, du bleu… C’est superbe.

Le moment est venu de quitter la Vallée. C’est parti pour Las Vegas !

La route est longue et désertique quand tout à coup une énorme ville apparait au milieu de nul part. Pas de doute on est à Las Vegas ! Quel choc après avoir été dans des parcs pendant plusieurs jours. On est complétement dépaysés en arrivant sur le Strip et on regarde défiler les grands palaces dont on a souvent entendu parler.

On cherche notre hôtel, l’Imperial, où on passera deux nuits. Quand on le trouve on est surpris par sa façade vieillotte, un petit ravalement ne lui ferait pas de mal. Il est encore trop tôt pour récupérer la chambre alors on décide de flâner un peu en attendant et d’aller tester les machines à sous. Thomas gagne un dollar mais moi j’en perd quatre. C’est surprenant de pouvoir fumer dans les casinos alors que partout ailleurs aux Etats Unis c’est la guerre contre la cigarette ! Les boissons sont gratuites aussi pendant qu’on joue, pas mal ça non plus.

Notre hôtel étant situé juste en face du Caesars Palace, on va le visiter. La chaleur dehors est accablante, on en peut plus. L’intérieur du palace est vraiment très classe, rien à voir avec notre hôtel et le plafond représentant le ciel est vraiment bluffant.

C’est l’heure de récupérer notre chambre, on a hâte de se jeter sur le lit. C’est difficile de supporter la chaleur et l’ambiance de Vegas quand on est fatigués.

La chambre est vraiment bien et le lit est immense. On aura payé 55 euros pour deux nuits donc ça vaut vraiment le coup, surtout qu’on est bien situés sur le Strip.

Après une bonne sieste, on se réveille et il fait nuit. Il est temps d’aller se balader. Il fait encore chaud dehors mais c’est déjà plus supportable qu’en journée.

Notre première visite ce sera le Bellagio. C’est le palace que j’ai préféré, la déco à l’intérieur est vraiment réussie.

On part ensuite visiter le Venetian, ce palace est aussi un des plus réussis.

Avant de rentrer on se balade au hasard sur le Strip et on assiste au petit spectacle des fontaines du Bellagio. C’est super beau et on se sent comme des gamins devant ces jets d’eaux.

De retour à l’hôtel, on s’est écroulé sur le lit ! On s’est pas fait prier pour dormir.

Ce contenu a été publié dans Road trip USA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Jour 11 : Traversée de la Death Valley et soirée à Las Vegas

  1. Stéfanie dit :

    waou!! j’halllucine comme c’est pas cher l’hôtel!! ici tu paies plus cher dans un étape hôtel!!! ptdr!!!
    t’es trop belle ma poule!

  2. Marie-Françoise dit :

    Bonjour,

    Juste une petite précision : le Mont Whitney est un des sommets de la Sierra Nevada et ne se trouve pas dans le parc de la Vallée de la Mort.

    • Audrey dit :

      Bonjour,
      En effet il se trouve dans la Sierra Nevada mais il est tout proche de la vallée de la Mort (environ 123 kilomètres entre le Mont Whitney et le lac de Badwater), ce qui rend la différence d’altitude assez impressionnante. J’aurais du mentionner que le Mont Whitney se situe dans la Sierra Nevada car c’est vrai qu’en me relisant, je me rend compte que ça induit en erreur!

Répondre à Stéfanie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>